hovawart, notre passion - hovawart, nasza pasja

forum destiné aux passionnés des chiens, des hovawarts en particulier et des sports canins. Cliquez sur la photo ci-dessus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire d'une rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pouchka

avatar

Messages : 1615
Date d'inscription : 11/09/2010
Localisation : Ain (01)

MessageSujet: Histoire d'une rencontre   Sam 16 Oct 2010 - 20:45

Ce jour-là, comme presque tous les jours, je me promène avec mes chiennes dans une des forêts qui entourent la ville que j’habite. Nous avons cette chance-là, des hectares de forêts, on peut faire quasiment une journée de balade en traversant la route une seule fois.
A un moment j’aperçois plusieurs chiens venir à notre rencontre. De loin je reconnais des hovawarts, tous noir et feu comme mes deux chiennes.
Je reconnais donc (par déduction) la propriétaire qui rappelle, enfin, qui fait tous les bruits possibles pour rappeler ses chiens vers elle.
Ma vielle chienne, Pouchka ne s’éloigne pas, la petite, vigilante, est aux aguets.
En face, il y a 4 hovawarts .
Comment peut-on faire ???
Je laisse mes chiennes en liberté, comme d’habitude. En face deux chiens restent en liberté : la propriétaire me reconnaît, elle sait donc qui est en face et laisse en liberté sa vétérane qui reconnaît ma Pouchka (Anima et Pouchka se sont très bien connues pendant leur jeunesse) et son mâle de 5 ans qui fonce sur ma jeune Boann pour lui manifester son intérêt… Donc jusque là pas de problème : deux chiennes de 11 et 12 ans qui se connaissent, un mâle apparemment gentil et une jeunette toute fofolle : pas de soucis.
Mais ensuite, il reste deux femelles (qui n’ont pas l’air commode) : la propriétaire les prend au collier, les soulève (les deux pattes avant en l’air), les tient avec toute sa force en criant NON : les deux chiennes soulevées et tenues ainsi ne manifestent qu’une envie : foncer et …je ne sais pas ce qu’elle feraient si la propriétaire n’avait pas eu la force physique de les tenir ainsi.
On se croise ainsi, rapidement.
Ca s’est bien passé… mais , si j’avais eu, moi, une femelle et mâle ??? Quel(s) chien(s) en face aurait été laissé en liberté ??? Peut-on vraiment se promener seul, avec 4 chiens ???

Nous faisons souvent (et adorons le faire) des balades avec plusieurs chiens, mâles et femelles, jeunes et vieux hova ou non, mais il y a toujours au moins un humain pour deux chiens.
Et vous ?
Comment faites-vous en balade ?
Revenir en haut Aller en bas
http://hova.pouchka.pagesperso-orange.fr/
SHAM'K

avatar

Messages : 1781
Date d'inscription : 24/08/2010
Localisation : AIN

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Dim 17 Oct 2010 - 7:24

En ce qui me concerne, je suis souvent allée en promenade avec deux chiennes ou avec 1 mâle (que j'ai souvent en garde) et une femelle. A deux, je suis sur le qui vive en permanence, et j'oblige les chiens à s'arrêter avant chaque croisée de chemin afin de les remettre aux ordres, voir si quelqu'un arrive et si besoin, les reprendre en laisse.
Il m'arrive parfois d'en avoir 3 à la fois à la maison et même si je les connais parfaitement, à ce moment là, il n'y a pas de promenade commune, sauf si mon mari vient avec moi.
On peut effectivement faire très confiance en ses propres chiens, mais on ne peut savoir qui l'on va rencontrer. Et si l'on tombe sur un chien agressif, la bagarre peut se déclencher.
Et même si j'estime avoir encore une bonne condition physique et encore une certaine force, je suis incapable de retenir simultanément 3 chiens qui tirent, ce qui représentent un peu plus de 110 kg de poids vif. 110 Kg en pleine forme qui tirent, je ne vous explique pas le résultat !
Donc, à trois, je reste à la maison et les chiens jouent dans le jardin, comme l'illustre la photo ci dessous avec Sham'K, sa fille Bajka et son fils Boubka, tous les deux en pension pour quelques jours.







Revenir en haut Aller en bas
http://hovawart-fr.org
tarasbulba



Messages : 11
Date d'inscription : 12/10/2010

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Dim 17 Oct 2010 - 13:58

heureusement que vous vous connaissiez mais pas tous vos chiens apparemment d'après ce que vous dites
elle doit avoir une bonne emprise sur ces chiens parce que l'autre jour je me promenais avec un amie qui a un beauceron on a rencontré un berger allemand et bien mon amie a eu beau criér , elle l'a tenu mais il a réussi à se dégagé et c'est aller au carton
nous avions des bouteilles d'eau et on les a séparés comme ça, le maitre du berger est arrivé et à rappeler son chien, plus de peur que de mal
c'est ce qui me fait hésiter à en prendre 2
Revenir en haut Aller en bas
ANGELA



Messages : 1049
Date d'inscription : 26/09/2010
Age : 56
Localisation : draguignan

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Mer 20 Oct 2010 - 9:51

perso je pèse 45 kg et je sors les 3 en même temps , c est juste une question de dominance, je suis le chef de meute !! si cuzco veut aller au carton il est bloqué avant à la voix , angela aussi et vieux roco reste prudent .ceci etant il faut que l'on ait quand même 25 à 30 mètres entre nous et " l'ennemi " potentiel
J ai une technique très simple : une grande longe dans laquelle est passée les poignées de mes deux laisses de mes hova, si danger je rappelle au pied immédiatement , j'attache en laisse mes ' fauves " et la longe à un arbre : il y en a toujours dans les bois non?? et là s ils peuvent vouloir aller au carton , ils devront déraciner le pin ou le ch^ne Smile
résultat jamais eu aucun problème je fais ça la vitesse grand v et en plus je suis comme sham'k toujours très vigilante quand j en ai plus d'un , il ne faut pas oublier que déjà à deux ils font meute contre l'autre!!
dans mon club on sort aussi dans les bois en meute de 15 ou 20 chiens sans problème on sait éviter et gérer les conflits
quand jarpa et beni elles ne sont pas si terribles que ça ; la preuve on a pu les laisser à coté d angela qui pourtant n est pas facile non plus , il fallait juste qu'aucune ne déclanche ...
Revenir en haut Aller en bas
alfa

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 69
Localisation : Cuers dans le var

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Mer 20 Oct 2010 - 13:42

K G B


Dernière édition par alfa le Ven 29 Oct 2010 - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SHAM'K

avatar

Messages : 1781
Date d'inscription : 24/08/2010
Localisation : AIN

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Mer 20 Oct 2010 - 15:58

Moi aussi j'ai souvent fait des balades avec un grand nombre de chiens, notamment en Allemagne, lors de rencontres "familiales" d'affixe.
Toutefois;Je pense qu'il est plus facile d'avoir 20 chiens et 20 maîtres qui maitrisent chacun leur chien que 1 maître et 4 chiens même si ce celui ci maîtrise bien.
Mais, peut être que je me trompe !
Revenir en haut Aller en bas
http://hovawart-fr.org
SHAM'K

avatar

Messages : 1781
Date d'inscription : 24/08/2010
Localisation : AIN

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Mer 20 Oct 2010 - 16:11

alfa a écrit:
toi aussi Annie tu es forte en Cluédo tu avais reconnu Martine cheers
Et les filles, c'était quand même pas très compliqué. 1 maître avec 4 Hova, il n'y en a quand même pas 50 dans le coin.
Mais bon, Bravo tout de même pour votre perspicacité .
Revenir en haut Aller en bas
http://hovawart-fr.org
ANGELA



Messages : 1049
Date d'inscription : 26/09/2010
Age : 56
Localisation : draguignan

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Mer 20 Oct 2010 - 17:31

erreur pour le cluedo il y en a deux filles avec 4 hova : isabel avec dahsan, sysko et deux qu elle a recueilli dernièrement d une dame dcd; isabel fait aussi 45 kg mais c est son metier ; elle est agent de sécurité avec ses hova et travaille en aéroport;
par contre pas la meme région Smile elle non plus ne peut tenir les deux en laisse mais elle les gère bien ;
perso je pense que si l'on sait gérer ses chiens ça ne pose pas de problèmes d etre seul(e) avec; j ai lu un bouquin d'un comportementaliste américain qui allait se promener SEUL avec une meute de plus de 30 chiens ; et aucun problème
de plus j'en parlais au club aujourd'hui , un carton permet aussi parfois de voir s'installer une hiérarchie ou qu elle s'affirme ; seul problème les femelles entre elles qui peuvent se battre à mort contrairement aux males où il y en a tjs un qui se soumet ;
là avec les femelles il faut intervenir et vite !!
Revenir en haut Aller en bas
SHAM'K

avatar

Messages : 1781
Date d'inscription : 24/08/2010
Localisation : AIN

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Mer 20 Oct 2010 - 20:40

Effectivement, les bagarres entre mâles sont impressionnantes mais sans grands effets alors que 2 femelles qui se battent s'est définitivement la guerre entre elles.
Quant aux balades à 4 ou plus, chacun fait comme il le sent mais en tout quoi, moi je ne m'y risquerais pas. Je ne suis pas assez forte ni assez compétente en la matière,malgré plus de 30 ans d'expérience avec des chiens, BA, setter et Hova.
Revenir en haut Aller en bas
http://hovawart-fr.org
SHAM'K

avatar

Messages : 1781
Date d'inscription : 24/08/2010
Localisation : AIN

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Mer 20 Oct 2010 - 20:47

ANGELA a écrit:
erreur pour le cluedo il y en a deux filles avec 4 hova : isabel avec dahsan, sysko et deux qu elle a recueilli dernièrement d une dame dcd
Il y a peut être deux filles avec 4 Hova mais une seule dans l'Ain avec une chienne du nom de Anima.
Pas bien compliqué quand même puisque Pouchka, qui a posté ce message, est notée comme résidant dans l'Ain et cite directement le nom de Anima....
Il est donc clair qu'il s'agissait de Martine.
Mais bon, quelle importance !!!
L'essentiel est d'échanger entre nous sur ce que l'on estime possible ou pas, et nul n'est prophète en son pays. Chacun fait comme il veut, comme il peut, pourvu qu'il respecte autrui.
Revenir en haut Aller en bas
http://hovawart-fr.org
Api

avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Chauvigny dans le Poitou

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Jeu 21 Oct 2010 - 9:34

en réponse à Angéla à propos du comportementaliste Américain, tout le monde ne s'appelle pas César Millan, il est reconnu comme un GRAND MONSIEUR dans le comportement et a été un des premiers aux USA à dire haut et fort qu'un chien ne pense ABSOLUMENT pas comme l'humain mais réagit en animal formaté avec un code meute. On apprend beaucoup à sa lecture. J'ai deux chiennes, je suis loin de peser 45 kgs mais quand elles tirent sur la laisse j'ai beaucoup de mal à les maintenir. Il y a près de chez moi un charmant petit village qui longe la Vienne et quand nous le traversons les chiens enfermés dans les propriétés se font un malin plaisir d'aboyer. Est-ce parce qu'elles ne les voient pas qu'elles désirent en découdre avec eux? Je l'ignore mais il nous faut user de toute notre force pour comprimer leurs élans. Quand je suis seule j'évite soigneusement ce village, je pense que c'est plus prudent et surtout pour les protéger car certains murs ne sont pas très hauts et je m'attends à ce qu'un jour un chien arrive à passer par dessus.Le danger ne vient pas forcemment de votre chien mais peut venir de celui qui arrive en face.Les maîtres étant au travail, comment ferai-je pour séparer tout ce petit monde? On n'est jamais trop prudent, "mieux vaut prévenir que guérir" précise le dicton. Peu importe qui se promène avec quatre chiens mais c'est DANGEREUX CAR NUL N'EST CAPABLE D'EN MAINTENIR AUTANT même si l'éducation est parfaite. On a tous vu des bagarres sur les rings d'expo et des accidents pour les maîtres (bleus entorses ou cassures )suite à maintien de chien devenu incontrôlable et pourtant bien éduqué, il arrive que l'envie de participer soit plus forte que l'autorité du maître et je défie quiconque de me dire que son chien ne lui a jamais désobéi.
Revenir en haut Aller en bas
http://uka.touf.free.fr
ANGELA



Messages : 1049
Date d'inscription : 26/09/2010
Age : 56
Localisation : draguignan

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Jeu 21 Oct 2010 - 10:24

exact c etait cesar millan je cherchais le nom ; merci Very Happy
je n ai pas dit que je pouvais les tenir mais je sais ruser avec mon absence de poids et la longe attachée à un arbre;
par aillers, je suis un peu fataliste et si ma foi une bagare arrive et bien elle arrivera; les chiens s en mettront une bonne et on récupéréra après ; de toutes façons je continuerais mon chemin en appelant , je ne resterais pas sur place pour les conforter et à hurler comme font certains , cela n a aucun effet à par exciter le chien
je pense que l'on vit dans une société trop aseptisée...
dans le temps ( et oui je parle comme les vieux ) les chiens de ferme et à la campagne se battaient et on n en faisait pas tout un fromage comme maintenant !!
on ne peut bien sur maintenir 4 chiens mais il suffit aussi de maintenir celui ou les 2 qui peuvent poser problème , c est juste une question de bon sens ;
Revenir en haut Aller en bas
Api

avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Chauvigny dans le Poitou

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Jeu 21 Oct 2010 - 11:37

J'ai passé toute mon enfance dans une ferme élevée par mes grands-parents relativement respectueux des animaux, je dis relativement car ils auraient 100 ans maintenant et, dans les années 60 à la campagne, les chiens de ferme n'avaient qu'un rôle utile et effectivement on ne les chouchoutait pas c'est pourquoi j'ai vu une chienne mourir en métant bas parce que ses chiots étaient trop gros, j'ai vu un jour la chatte revenir, après avoir eu des petits, les organes sortant par la vulve, j'ai vu aussi un chien être sauvé de justesse parce qu'il s'était battu et une mouche avait pondu dans la plaie et j'en passe...Alors NON je ne laisserai jamais faire la nature car L'ANIMAL RESSENT EXACTEMENT LA DOULEUR COMME NOUS et les suites d'une bagarre peut être source d'infection car les crocs entrent profondemment et sont pleins de bactéries (sans parler du traumatisme psychique).Combien de chiens calmes à la suite d'une agression sont devenus des furieux en croisant car le souvenir de l'attaque était bien présent!! Je connais un Hova qui est un amour de chien sans 1once de méchanceté. Dernièrement il s'est fait agressé et a été recousu car l'agresseur lui a, entre autre, attrapé la gorge , pourtant il s'est soumis!!!! C'était un mâle. Je crois que l'arrêt des hostilités est plus une question de caractère que de sexe. Je sais que je vais choquer beaucoup de personnes mais je ne crois pas qu'il y ait une grosse différence entre l'animal et l'humain si ce n'est le développement du cerveau (c'est énorme bien sûr!!) mais sur les plans du physique et du caractère nous sommes identiques. Il y a des femmes qui sont des vraies Tatcher et des hommes des vrais nounours. Le caractère est inné (d'ailleurs un proverbe dit "chassez le naturel il revient au galop" j'adore les proverbes car ils reflètent le bon sens. Et bien pour nos chiens c'est pareil! A peine ouvrent-ils les yeux que déjà on voit se dessiner les caractères et on fait des tests pour se conforter dans l'idée qu'on a de chacun et être sûr que tel profil correspond bien à tel maître afin qu'il y ait un maximum d'harmonie dans le binome. Nos chiens sont dits domestiques et n'ont plus rien à voir avec le chien originel, s'ils se sont rapprochés de l'homme et ont pu être domestiqués c'est pour avoir en retour nourriture et protection donc je les protège.
Revenir en haut Aller en bas
http://uka.touf.free.fr
Fleurhova

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 64
Localisation : COLLIAS ( près d'UZES) gard

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Jeu 21 Oct 2010 - 16:45

J'apprécie vos réflexions, Api, sur les deux points que vous soulevez: la nature ne fait pas "bien" les choses, le faible paie le prix le plus fort; faible parce que né faible, rendu faible parce que les principes éducatifs ont été retenus et appliqués, demeuré faible lorsque les rapports à l'homme sont demeurés des rapports de dominance ou d'utilité; j'ai moi aussi été élevée par mes grands parents dans une ferme de Haute Savoie et dans la même période que vous apparemment; j'ai souffert de la souffrance des bêtes et encore de mon impuissance à agir pour ôter un peu de cette souffrance; les souvenirs de scènes telles que celles que vous décrivez se sont inscrits en moi profondément.....je pense avoir perdu là, très tôt, ma confiance dans le monde des humains et tout spécialement dans le monde des adultes, ceux qui étaient là pour protéger! le deuxième point sur lequel vous attirez notre attention, c'est sur le fait que nos chiens se sont transformés au cours du temps; ils nous sont proches et nous leur devons protection et sécurité; il me semble d'ailleurs que plus nous les éduquons et plus grande doit être notre vigilance; nous sommes responsables de ceux que nous avons apprivoisés... un autre l'a dit mieux que moi!
Revenir en haut Aller en bas
Api

avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Chauvigny dans le Poitou

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Jeu 21 Oct 2010 - 18:47

Merci ça me fait chaud au coeur que d'autres partagent mes idées, j'ai ainsi moins l'impression de donner des coups d'épée dans l'eau. Il ne faut toutefois pas trop blamer les générations qui nous ont élevées car ils avaient parfois beaucoup souffert. Ma grand-mère était l'ainée de 8 enfants avec un papa journalier. Quand elle a eu 8 ans elle a été placée dans une ferme pour garder les vaches avec seulement un quignon de pain et un oignon en poche pour la journée. La faim, elle l'a connue alors la nourriture des chiens c'était secondaire, elle leur donnait du "petit lait" avec les reliefs des repas qui étaient chiches car j'avais intérêt à finir mon assiette et mon pain, et pour le surplus ils se débrouillaient. Ils n'étaient pas maigres pourtant! Je viens de terminer le livre de Christian Signol "ils rèvaient des dimanches", ça se passe sur le Causse et là les gens même en travaillant comme des forcenés n'avaient pas à manger à leur faim alors que dire des bêtes "non utiles" j'entends par là ne rapportant pas d'argent. César Millan dans sa méthode raconte que son grand père était responsable des troupeaux dans une grande hacienda méxicaine, il utilisait des chiens semi sauvages pour regrouper les bêtes mais ne les nourrissait pas, il n'en aurait pas eu les moyens. Il ne faut pas blamer la nouvelle génération qui s'imagine parfois que jadis on se compliquait moins la vie, ils n'ont pas connu ce temps et tant mieux pour eux. C'est juste que les anciens ne pouvaient pas faire autrement. Alors oui, si on peut faire en sorte que nos animaux soient heureux faisons le car ils nous aiment sans condition juste gratuitement.
Revenir en haut Aller en bas
http://uka.touf.free.fr
sasisdo

avatar

Messages : 352
Date d'inscription : 13/09/2010
Age : 44

MessageSujet: Bonjour   Mar 26 Oct 2010 - 12:38

Pour nous les ballades c'est plutôt Doña en laisse (longue) et Savane en liberté
Savane est beaucoup plus douce et si elle rencontre des gens ou des autres chiens elle se laissera vite dominer(par les chiens) et caresser par les humains elle serait bien capable de donner les cles de la maison à un voleur lol! Ma Doña surtout quand je suis avec ma petite fille est toujours aux aguets à croire qu'elle se prend pour une "body gard" elle est naturellement hyper méfiante envers les gens et super dominante avec les autres chiens heureusement nous sommes dans un endroit calme et surtout il n'y apas grand monde autoutr de nous peu de risque de croiser quelqu'un
Revenir en haut Aller en bas
Api

avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Chauvigny dans le Poitou

MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   Mer 27 Oct 2010 - 12:26

Bonjour Sasisdo,
Tous les gens que je connais qui possèdent un Hova et qui ont de jeunes enfants me disent qu'ils sont très protecteurs pour les petits, que leur comportement est aux antipodes de celui qu'ils ont avec un adulte donc ils sentent la fragilité de l'enfant et tant mieux toutefois méfiance quand même et ne jamais laisser un enfant seul avec un chien, si on peut prévoir la réaction du chien celle de l'enfant est plus imprévisible. Souvent un chien qui a mordu l'a fait suite à une faute humaine. Ex: le chien dort tranquille et l'enfant lui tire les poils, le chien se réveille en sursaut et à cause de la douleur ressentie peut mordre par réflexe. Par contre si votre chienne est naturellement méfiante face à l'humain c'est peut-être qu'elle n'en rencontre pas assez, essayez de l'emmener dans des lieux fréquentés (centre-ville, marché...) et habituez la à croiser régulièrement du monde, elle finira par se détendre, la fréquentation d'un club ne peut être que positive également car j'espère que vous allez mieux et que vous pourrez concrétiser votre projet avec elle bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
http://uka.touf.free.fr
sasisdo

avatar

Messages : 352
Date d'inscription : 13/09/2010
Age : 44

MessageSujet: reponse a api   Mer 27 Oct 2010 - 14:04

Bonjour ça va mieux mais alors doucement doucement!!! Je ne laisse jamais ma fille avec les chiennes (le proverbe dit mieux vaut prévenir que guerrir) toutefois j'ai bien expliqué à ma fille à ne pas les déranger quant elles dorment ou quant elles mangent mais méfiance quand même En fait je pense que Doña ne voit peut être pas trop de gens en effet je vois de par mon emploi beaucoup de monde la semaine et le week end je n'ai qu'une envie ne voir personne (oui j'avoue je suis peu être un peu sauvage!!) je vais tenter le club canin en 2011 cela fra partie de mes grnades résolutions de l'année Bonne journée et caresses aux petits loupiots
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire d'une rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire d'une rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire d'animaux à Wasquehal
» L’histoire des Tortues
» Histoire touchante
» Histoire d'un vieux gros chat noir
» histoire de corset

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hovawart, notre passion - hovawart, nasza pasja :: Alors, raconte... opowiedz, prosze... :: Histoires de... Takie sobie opowiesci-
Sauter vers: